Child pages
  • Documentation technique du Front Office
Skip to end of metadata
Go to start of metadata

Ce document apporte des éléments techniques concernant des classes ou objets du Front Office qui semblent importants ou essentiels à un développeur Esup-activ.

Technologies mises en œuvre

Les technologies utilisées sont les suivantes:

  • Le langage JAVA (openJDK 7 ou 8)
  • Le framework Spring 2.0
  • Le framework JSF 1.1
  • Le serveur http/JSP/Servlets Tomcat 7 ou 8
  • L'annuaire LDAP
  • XML pour les fichiers de configuration
  • JSP pour la construction des vues utilisateur (pages HTML)
  • CSS pour les feuilles de style
  • JQuery, javaScript pour les contrôles exécutés côté navigateur.

Architecture logicielle

L’application Esup-activ étant destinée à être utilisée par de nombreuses universités, l’environnement de développement choisi est le framework de développement esup-commons.

Le diagramme ci-dessous illustre l’utilisation des « frameworks » de Esup-commons ainsi que les interactions entres les composants logiciels réalisés.

Esup-activ est composé de deux projets: Esup-activ-BO et Esup-activ-FO.

L’application esup-activ Front Office

L’application cliente est accessible par les utilisateurs via des requêtes https. Elle se charge de la présentation des pages serveurs JSP et se charge de toute la logique applicative.

Cette application doit être déployée en mode servlet (le mode portlet n'est plus disponible depuis la version 3.0)

L’application esup-activ Back Office(*)

Cette application serveur est hautement sécurisée et est accessible par l’application esup-activ FO via des services web et une connexion WAN sécurisés.

Elle accède en effet à la couche source de données qui doit être protégée d’éventuelles attaques. Cette couche source de données est constituée d’un annuaire LDAP qui permet de stocker les informations d’un compte utilisateur. Le serveur Kerberos est quant à lui utilisé pour enregistrer les login et mot de passe, puisque l’authentification ne doit plus se faire à l’aide de l’annuaire LDAP, mais de Kerberos.

(*) Voir document technique du Back Office à venir.

 

  • No labels